L’incapacité à saisir tout l’impact de l’ère numérique dans laquelle nous sommes et le refus de planifier sa transformation digitale en conséquence mèneront beaucoup d’entreprises à leur ruine.

Dans tous les secteurs, le processus de transformation digitale peut ouvrir la voie à des flux de revenus et à un sens renouvelé de l’objectif. Il peut également signifier des millions d’euros en coûts informatiques engloutis ou l’aliénation des clients et des employeurs.

 

En 2022, la transformation digitale dans le monde de l’entreprise ne sera pas une option rajoutée à la stratégie globale, ou un axe de communication, mais un impératif commercial.

 

À moins qu’elles ne veuillent prendre le chemin de Kodak ou du voyagiste Thomas Cook, les entreprises doivent permettre au digital de remodeler leur proposition de valeur et de devenir un élément central de la manière dont elles remplissent leur mission, avait déclaré Mark Raskino, VP analyste distingué chez Gartner lors d’une intervention au Gartner Symposium/ITxpo.

 

« D’ici trois à cinq ans, tous les secteurs d’activité seront remasterisés numériquement », a déclaré Raskino.

« Vous souvenez-vous que, dans le passé, l’informatique était un service d’assistance ?

Ce n’était pas « ce que nous faisons ». Aujourd’hui, tout le temps et en tout lieu, la technologie devient une partie de ce que nous faisons. »

 

En s’adaptant aux changements, les entreprises peuvent faire un certain nombre de faux pas coûteux, que ce soit au niveau de la gouvernance, du management ou de l’exécution.

Alors quelles erreurs éviter en transformation digitale? Suivez ici les conseil de notre cabinet de conseil en transformation digitale :